Les Sites de l'HerBiVoRe
Annonces partenaires

Les Articles

Lutte Cochenilles

Ma technique


La cochenille farineuse (Pseudococcus citriculus) ou encore cochenille blanche est un insecte parasite bien implanté chez nous, et notamment sur les plantes d'intérieur. Elle ne dépasse pas souvent les 2 mm de long, et ressemble à cela :

Lutte cochenille

Son éradication peut s'avérer longue et difficile, mais pas infaisable. L'un des principaux problème que j'ai pu rencontrer est la propagation de la cochenille à la plupart de mes plantes. En effet, on ne se rend pas compte de l'infection immédiatement, et malgré le déplacement très lent de la bête, elle a tendance à migrer rapidement.

Première action à mener donc : l'isolement de la plante infectée, tout en continuant de vérifier chaque jour l'état des autres plantes. La cochenille ne sort pas souvent, il faut donc bien surveiller sous les feuilles et à la base de chacune d'entre elles.

Ensuite, vaporiser un mélange d'eau tiède savonneuse sous les feuilles et à la base de celles-ci, en évitant une quantité trop importante pour ne pas saturer la terre. Si toutefois vous veniez à asperger de trop, il suffira de faire couler un mince filet d'eau durant quelques minutes dans votre pot, afin d'éliminer les éléments néfastes.

Laisser le mélange faire effet sur les feuilles et repasser derrière pour les essuyer avec un textile humide d'une eau standard. Profiter de cette manipulation un peu longue et fastidieuse pour enchaîner sur une autre toute aussi importante :

Vérifier sous chaque feuille> si vous ne voyez pas ce qui peut ressembler à un œuf pour le retirer. N'hésitez surtout pas à enlever également chaque cochenille visible, afin de ralentir toute prolifération.

Répéter l'opération tous les 2-3 jours en ce qui concerne la vaporisatio. Concernant le fait de retirer les œufs et les cochenilles à la main, je serais tenté de dire qu'il n'y a pas de limite, tant que les cochenilles sont présentes...

Ces opérations sont longues mais nécessaires pour en venir à bout. Il ne faut pas se démoraliser et abandonner du terrain à ces bestioles, sinon elle auront vite raison de vos autres plantes !



Auteur : HerBiVoRe